Kelly Rowland à la rue

Kelly Rowland
Kelly Rowland

C’est peut-être parce qu’elle n’est pas dans les (mauvais) coups médiatiques, comme sa collègue (du temps de Destiny’s Child) Beyoncé, qu’elle est aujourd’hui lâchée par le music business ; Kelly Rowland vient en effet de se faire jeter de Columbia, sa maison de disques, malgré ses quatre millions d’albums solo vendus.


C’est parce qu’elle ne serait plus « rentable commercialement » que l’ex Destiny’s Child, Kelly Rowlandvient de se faire mettre à la porte de Columbia, major pour laquelle elle avait pourtant enregistré deux albums solos vendus à plus de quatre millions d’exemplaires…  Débutant une nouvelle carrière, celle d’animatrice TV, la chanteuse s’était aussi récemment – mais en toute intelligence - séparée de son manager. Peut-on faire un lien entre cette rupture de management - qui continue cependant à s’occuper de Destiny’s Child en cas de reformation du sexy quatuor - et son saccage de chez Columbia ?

Share

Écrire commentaire

Commentaires : 0